Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 10:03
Le Lapin Vert "Soirée Grendy" (photos David Martins) et "Soirée Némo" (photos © Fabienne Ilias)
Le Lapin Vert "Soirée Grendy" (photos David Martins) et "Soirée Némo" (photos © Fabienne Ilias)
Le Lapin Vert "Soirée Grendy" (photos David Martins) et "Soirée Némo" (photos © Fabienne Ilias)
Le Lapin Vert "Soirée Grendy" (photos David Martins) et "Soirée Némo" (photos © Fabienne Ilias)
Le Lapin Vert "Soirée Grendy" (photos David Martins) et "Soirée Némo" (photos © Fabienne Ilias)
Le Lapin Vert "Soirée Grendy" (photos David Martins) et "Soirée Némo" (photos © Fabienne Ilias)
Le Lapin Vert "Soirée Grendy" (photos David Martins) et "Soirée Némo" (photos © Fabienne Ilias)
Le Lapin Vert "Soirée Grendy" (photos David Martins) et "Soirée Némo" (photos © Fabienne Ilias)

Le Lapin Vert "Soirée Grendy" (photos David Martins) et "Soirée Némo" (photos © Fabienne Ilias)

Spectacle

Le LAPIN VERT, un lieu culturel à Joinville-le-Pont

Depuis le 15 Novembre 2014, une péniche, datant des années 30, entièrement rénovée et réaménagée en salle de spectacle, s’est amarrée sur les quais de la Marne, en face de l’île Fanac, aux portes de Paris, à Joinville-le-Pont. Je suis allée à la rencontre de la propriétaire du lieu.

"Je voudrais une programmation la plus éclectique possible."

Danishout: Bonjour, pouvez-vous vous présenter?

Caroline Pallarès: Bonjour, je m’appelle Caroline Pallarès, je suis comédienne, chanteuse, metteuse en scène et batelière. Je suis née à Paris.

 

D: Comment a commencé l’histoire du bateau à Joinville-le-Pont?

CP: En 2008, je suis arrivée avec un premier bateau « La Drôlesse » au port municipal de Joinville-le-Pont avec lequel j’ai monté un spectacle « Le malade imaginaire » de Molière qui se jouait sur le pont du bateau, sur et dans l’eau et le public était à quai. C’est comme ça que j’ai démarré l’aventure « théâtre-bateau » et qu’un partenariat avec la Mairie de Joinville-le-Pont s’est créé.

Mon rêve c’était d’avoir une salle de spectacle dans un bateau. J’ai sillonné l’Europe pour trouver mon bateau. et j’ai craqué sur cette péniche Freycinet en Juillet 2012. Je l'ai acheté en Belgique à côté de Namur à des mariniers retraités. Il était brut dans l’état de bateau de transport de marchandises et j’ai passé un an dans un chantier naval pour faire les travaux de gros oeuvres. 

En Juin 2013, je suis revenue à Joinville-le-Pont. J’avais déjà mon emplacement au 59 quai de la Marne, mais l’autre bateau a mis beaucoup plus de temps pour partir et ça a retardé l’ouverture de la salle jusqu’au 15 Novembre 2014 !

Heureusement, j’ai été soutenue par le service culturel de la Mairie pendant ces deux années: Pierre Marchadier, Marion Morand et Laetitia Roux.

L’aménagement s’est fait au fur et à mesure et là, on est arrivé à un résultat qui me ressemble où je me sens bien…

 

D: Pourquoi Joinville-le-Pont?

CP: Quand je suis arrivée à Joinville-le-Pont, j’ai eu un coup de coeur. C’est un endroit où il fait bon vivre, les bords de Marne sont magnifiques. On est pas trop loin de Paris et dans un écrin de verdure. 

 

D: Pourquoi le nom « Lapin Vert »?

CP: « Lapin » parce que les lapins sont interdits sur les bateaux selon les superstitions, ils rongeaient les cordages et le « Vert » porte malheur au théâtre donc c’est une petite provocation gentille. 

 

D: Je vous ai vu tracter au marché comme au Festival d’Avignon…

CP: Oui, c’est un moyen de rencontrer les gens et de les sensibiliser au lieu. En tractant, on a cette opportunité de discuter et d’échanger.

 

D: Pouvez-vous me présenter votre équipe?

CP: Je travaille avec Jean-Sébastien Oudin pour la réalisation des plaquettes. Pour le reste, c’est avec Laétitia Doré, Alexis Moreau (le régisseur) et des bénévoles. On fait un peu tout 24/24: la programmation, la communication, les RdV, la gestion, l’entretien du bateau… c’est tout le temps, ça ne s’arrête pas. C’est très remuant, c’est très brassant! On se sent vivant… ça permet de rester en éveil en tant qu’artiste.

 

D: Comment gérez-vous la restauration?

CP: Philippe Gerval de la cave de l’Abbaye de St-Maur est en partenariat depuis le début du projet et on achète des produits du marché pour la restauration. On associe qualité à des prix raisonnables.

 

D: Comment se passe la partie programmation?

CP: Pour le moment c’est beaucoup le bouche à oreille et le réseau de copains comédiens et musiciens. Je suis très fière des projets qui sont présentés ici. Je me dis que j’ai de la chance qu’ils acceptent de venir au Lapin Vert. 

On programme des rencontres régulières: trois dimanches/mois, on fait des spectacles jeune public et un dimanche/mois, on organise un bal l’après-midi dans l’esprit guinguette, mais avec un DJ et la possibilité de se déguiser. Le jeudi, on fait une soirée théâtre où on dîne tous ensemble (le public et les comédiens) après le spectacle. 

La capacité de la salle c’est 80 personnes assises ou 99 debout, on a de quoi faire. J’en profite pour préciser que quand on me laisse un message pour réserver sur le répondeur en mentionnant son nom, le nombre de personnes et le numéro de téléphone, c’est une réservation prise en compte.

 

D: Quel est votre parcours de comédienne?

CP: J’ai commencé le théâtre, j’avais 15 ans et j’ai travaillé rapidement avec deux compagnies qui fonctionnaient bien. J’ai fait du classique et du contemporain. En parallèle, j’ai aussi fait de la musique… ça fait plus de 20 ans que je fais ce métier avec bonheur.

Un long métrage a été réalisé par Christel de Héricourt sur mon ancien bateau « La Drôlesse », il sortira au cinéma prochainement.

 

D: L’avantage de la péniche c’est aussi d’être nomade, vous avez prévu de bouger?

CP: Le 31 Mai, on ira à Lagny-sur-Marne rejoindre le collectif « La cave se rebiffe » (77) pour présenter un spectacle. Les 20 et 21 Juin, la Fête de Joinville-le-Pont, on va travailler avec le peintre Katz, qui a un atelier rue de la Villette à Paris, et on ira s’amarrer vers le pont pour être plus au centre de la ville.

J’aime beaucoup l’idée de développer des projets itinérants. La Marne est magnifique. J’ai navigué pas mal avec l’autre bateau, c’est l’une de rivière qui me plait le plus. Il suffit de naviguer en direction de Vitry-le-François, on se retrouve dans des boucles en pleine nature. Je suis fascinée.

 

D: Comment imaginez-vous ce lieu dans cinq ans?

CP: Dans cinq ans, j’espère que ce sera un lieu de rencontre régulier des Joinvillais et des non-Joinvillais et toujours avec plein de beaux spectacles: Théâtre, danse, musique, exposition, cirque… Je voudrais une programmation la plus éclectique possible.

Merci beaucoup et à très bientôt au « Lapin Vert ». 

"Le Lapin Vert" Avant / Après
"Le Lapin Vert" Avant / Après
"Le Lapin Vert" Avant / Après
"Le Lapin Vert" Avant / Après

"Le Lapin Vert" Avant / Après

Péniche Le Lapin vert,

59 quai de la Marne, 94340 Joinville-le-Pont

O6 03 77 79 26

http://www.lelapinvert.com/

https://www.facebook.com/lelapinvert

Copyright© Danishout Mai 2015

Partager cet article

Repost 0
Published by DANISHOUT - dans Spectacle

Présentation

  • : Le blog de danishout.over-blog.com
  • Le blog de danishout.over-blog.com
  • : FILMER AU BON MOMENT AU BON ENDROIT
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories

Liens