Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 07:11
Sur la piste des grands singes
Sur la piste des grands singes
Sur la piste des grands singes
Sur la piste des grands singes
Sur la piste des grands singes
Sur la piste des grands singes
Sur la piste des grands singes

Sur la piste des grands singes

Environnement

 

Exposition Sur la piste des grands singes

 

Quel plaisir de partager une exposition avec ses enfants sans qu'ils traînent les pieds en parcourant les salles. On y va en famille, on joue et on apprend ensemble, on partage, on échange... Et le tout avec une scénographie très agréables au milieu des grands singes où les installations interactives fonctionnent bien.

"Quel avenir pour les grands singes?": Un grand mur recto/verso explique très bien comment on peut aider les grands singes en ne consommant plus certains objets qui tuent et polluent leur environnement à cause de l'exploitation de certaines matières premières. Cette salle 5 n'est pas assez mise en avant et les visiteurs passent devant sans vraiment s'y attarder.

L'exposition vous prendra environ 1h30, vous pourrez sortir déjeuner, courir dans les jardins puis revenir pour visiter la Grande Galerie de l'Evolution, un autre lieu exceptionnel.

http://www.mnhn.fr/fr/grands-singes

http://www.mnhn.fr/fr/visitez/lieux/grande-galerie-evolution

 

Copyright© Danishout Manguin Avril 2015

Repost 0
Published by DANISHOUT - dans Environnement
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 11:59

Politique - Environnement

 

P1040834.JPG

 

"2015, je serai un Colibri"

"2015, I will be a hummingbird"

 

"Vous connaissez cette petite légende amérindienne?": disait Pierre Rabhi...

"Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part."

 
One day, according to legend, there was a huge forest fire. All the animals were shocked and terrified as they watched the disaster helplessly. Only the little hummingbird was busy, fetching a few drops with it's beak to throw on the fire. After a while, the armadillo, annoyed by this ridiculousness, said "Colibri you're crazy! It's not with these drops of water alone that you'll put out the fire!". Colibri then replied "I know but, I'm doing my part."
 

Copyright© D. Avoiof Manguin Octobre 2014

Repost 0
Published by DANISHOUT - dans Environnement
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 13:11

Environnement

 

Colère-1

"Consommateurs en colère!!!"

 

 

Samedi 19 Février, le Salon International de l'Agriculture ouvre ses portes à Paris jusqu'au 27 Février 2011. Comme chaque année, c'est le succès. On vient voir les animaux de la ferme, goûter aux produits régionaux, faire la fête à la nature!

 

Cette année, on met en avant des invités exceptionnels !


Ils s'appellent pesticides, antibiotiques et autres tels que arsenic, plomb, mercure, dioxine ... Miam, miam, miam.

J'ai appris ça hier soir en regardant le reportage diffusé sur France 3: "Manger peut-il nuire à la santé?" réalisé par Eric Guéret et la journaliste Isabelle Saporta. L'analyse de produits phares de notre alimentation : pomme, pain, croissant, porc et saumon, nous présente les nombreux pesticides recouvrant une pomme, les insecticides présents dans la farine du boulanger, les antibiotiques présents chez le porc et les colorants injectés dans le saumon.

 

Aujourd'hui, il est urgent d'agir. Si tout le monde s'accorde sur le constat d'échec, aucun responsable politique ne veut prendre le risque de s'attaquer aux fondements de l'agriculture intensive. Quand à la FNSEA - Fédération nationale des Syndicats d'exploitants agricoles - il est dit qu'elle serait sous l'influence des céréaliers.

 

 

P1000941

«Je gagne 1.000 euros et bosse 45 heures min/semaine»
«On a besoin d'être soutenu»

 

P1000942.JPG

«Mon Tracteur appartient à ma Banque»

 

 

Agriculteurs "Fauchés comme les blés" @ Paris Avril 2010      

 

 

Je repense aux agriculteurs en colère rencontrés à Paris le 27 Avril 2010. Il faisait un temps magnifique, ils étaient "montés sur Paris" avec leurs pancartes aux slogans humoristiques et quelques drapeaux de la FNSEA!

Localisés du côté de Nation, leur parcours n'a pas beaucoup dérangé le trafic du côté de l'Elysées.

Leurs revendications étaient importantes: gestions des marchés des grandes cultures, allégements des charges, mesures d'accompagnement... Rien n'a changé?!?

 

 

Une association de victimes des pesticides

 

"Phyto-victimes" a pour but de soutenir moralement les professionnels malades des pesticides souffrant de cancers, de la maladie de Parkinson, mais aussi de les aider dans leurs démarches pour la reconnaissance d'une maladie professionnelle. Elle souhaite accélérer le recensement des malades, mais aussi le processus national de prise de conscience.

 

Une autre association verra le jour d'ici avril 2011 pour les particuliers.


 

 

Bio

"La course au Bio"


Quelles sont les solutions?


Pour les consommateurs, on nous suggère de privilégier les artisans assurant la traçabilité de leurs aliments, consommer de la viande provenant d’animaux nourris au lin pour augmenter la proportion d’Omega 3 dans la nourriture et se méfier des plats cuisinés, souvent trop sucrés, trop gras et préparés avec les chutes de poissons.

 

Pour les agriculteurs, il faut rompre avec cette agriculture productiviste qui jette sans défense les agriculteurs sur les marchés internationaux en les ruinant dans la compétition mondiale. Ce jeune agriculteur, Antoine BOISMENU, vend 70% de sa production en direct à la ferme. Il est constamment en rupture de stock et annonce un bénéfice net de 40 000 Euros grâce à la vente directe.

 


"J'ai une faim de loup, on mange quoi ce soir?"


Cette question me hérisse le poil! Je n'ai rien prévu... Comment dire que je me suis grillée dans la boutique Bio de l'autre côté de la rue parce que je n'ai pas aimé le regard méprisant de la femme à la caisse quand j'ai halluciné devant le prix des pommes fripées? de sa baguette bio? des pommes de terre avec leur terre? du fromage de chèvre? des biscuits? du chocolat?


Le site internet "Vie saine et zen", c'est un guide sur les nouvelles habitudes à prendre sur différents thèmes: la santé, le bien-être, la famille, le Bio, le sexe, la maison...

Vie saine et zen link

 

Salon International de l'Agriculture 2011 @ Paris link

Association Phyto-victimes, contact: 06 87 56 27 54

Victimes des pesticides link

L'écolomag, magazine écologique gratuit link

 

Copyright© Danishout Février 2011

Repost 0
Published by DANISHOUT - dans Environnement
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 10:26

Environnement


P1000132-copie-1.JPG
"sous le pont de l'Autoroute A4/A86, 2010 @ Joinville-le-Pont"

Aujourd'hui, nous allons faire une petite promenade sur les bords de la Marne, à 100 mètres de Paris, juste à côté du Bois de Vincennes.

La Marne est la plus longue rivière française (525km), située à l'Est du bassin parisien, elle a très souvent une couleur verte qui inspira de nombreux peintres: Camille Corot, Paul Cézanne, Raoul Dufy, Albert marquet, Henri Rousseau, Camille Pissarro, Louis Vuillermoz, ...

C'est sur le plateau de Langres en Haute-Marne qu'elle prend sa source et se jette dans la Seine à Charenton-le-Pont, Alfortville, Ivry-sur-Seine dans le Val de Marne.
Oui, la Marne se jette dans la Seine!

Joinville-Hiver-2009-copie-1.JPG
"Les Bords de Marne, Hiver 2011 @ Joinville-le-Pont"


Dechets-sortis-du-barrage-Marne-Joinville.JPG
"sous le pont de l'Autoroute A4/A86, Hiver 2011
conséquences de la crue de la Marne @ Joinville-le-Pont"

Detail-dechets-hors-barrage-Marne-Joinville-janvier-2011.JPG
"sous le pont de l'Autoroute A4/A86, Hiver 2011
conséquences de la crue de la Marne @ Joinville-le-Pont"


Maintenant, allons sous le Pont de l'A4/A86 pour voir d'où viennent les déchets. Sur place, c'est une catastrophe, les rejets de l'Autoroute A4/A86 se déversent dans la Marne.

Mais ce n'est pas tout, en amont, des sacs en plastiques, bouteilles et autres déchets défilent sur la Marne dans le sens du courant. 

Aujourd'hui, le système de barrage des déchets est dépassé par la crue. Tout au long de l'année, les barges du SIAAP - Syndical Interdépartemental pour l'Assainissement de l'Agglomération Parisienne - n'arrivent pas à retenir les tonnes de déchets tant ils sont nombreux, volumineux et variés... C'est un iceberg de "merdes", cela signifie vous ne voyez que 10% des déchets en surface.

Les barges du SIAAP, dont la mission est de "préserver le milieu naturel", sont dépassées... Le SIAAP qui indique sur son site "qu'il redonne au milieu naturel une eau toujours plus propre, afin de préserver la biodiversité. Son action s'inscrit dans une démarche de développement durable de l'agglomération parisienne. Elle porte ses fruits. Aujourd’hui 32 espèces de poissons ont été recensées dans la Seine, contre 3 en 1970".


Détail barrage Marne Joinville Janvier 2011
Barrage crue Marne Joinville Janvier 2011
"sous le pont de l'Autoroute A4/A86, Hiver 2011
conséquences de la crue de la Marne @ Joinville-le-Pont"

Tout le long de la Marne, on découvre des sites inattendus, une faune variée et près de 71 espèces d'oiseaux répertoriées et 32 espèces de poissons... heureux de se nourrir de détritus pollués !

Ne trouvez-vous pas ce spectacle dégueulasse?
Jetez vos papiers, canettes et autres déchets dans la poubelle
Prenons soin de notre Terre, aimons-la! 


La réponse de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, à propos d'un projet environnemental validé par l'État en 2007, est une belle illustration du respect de la parole donnée en politique...

Question écrite n° 99315 - 13ème législature posée par M. Dosne Olivier (Val-de-Marne - Union pour un Mouvement Populaire)

publiée au JO le 01/02/2011

M. Olivier Dosne attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement sur les nuisances environnementales engendrées à Joinville-le-Pont par le tronc commun aux autoroutes A4/A86. 250 000 véhicules empruntent chaque jour cette portion d'autoroute, générant le plus grand bouchon autoroutier d'Europe et de graves pollutions dans la Marne voisine. Il lui demande de bien vouloir lui indiquer quand et avec quels financements sera mis en oeuvre le "projet environnemental" validé par l'État en 2007, qui visait à traiter ces nuisances environnementales à savoir: le bruit, par la mise en place de protections phoniques identiques à celles déjà réalisées le long de l'autoroute dans les communes de Saint-Maurice, Maisons-Alfort, Créteil et Champigny; les eaux sales de ruissellement, par un traitement ayant pour objectif de supprimer les pollutions vers la Marne, le ru de Polangis ou le bras de Gravelle, inexistant aujourd'hui alors que les enjeux de loisirs et de prise d'eau potable sont forts et que des études ont recensé trois zones de rejets potentiels qui pourraient être équipées d'une station de traitement; les pollutions lumineuses; les pollutions atmosphériques. Il lui rappelle que le projet visait également à réhabiliter et à mettre à la disposition de la ville les terrains d'emprise, propriété de l'État, et lui demande que soient mises en place les conventions d'occupation précaire promises sur ces terrains.

Réponse du ministère : Écologie, développement durable, transports et logement

parue au JO le 12/04/2011

Le projet d'assainissement du tronc commun A4-A86 est en cours d'études. Il prévoit, d'une part, de séparer les eaux pluviales des eaux de chaussée en réalisant un collecteur pour récupérer les eaux usées et, d'autre part, de remédier au rejet direct des polluants vers la Marne en réalisant trois stations de traitement. Les travaux permettant la séparation des eaux devraient débuter dans le courant de l'année 2011. Quant à la réalisation des stations de traitement, elle nécessite des études plus approfondies et une procédure de déclaration d'utilité publique. Celles-ci devraient respectivement être réalisées en 2011 et en 2012. Concernant la protection contre le bruit, la priorité a été donnée à la poursuite du projet d'écrans acoustiques sur l'A4 et l'A86 à Saint-Maurice, Maisons-Alfort et Créteil. Le projet de protections phoniques visant à limiter les nuisances sonores et à aménager le tronc commun A4-A86 sera étudié ultérieurement. Enfin, la procédure de réhabilitation et de rétrocession des emprises de l'État aux communes, dont la gestion a été confiée à l'Agence foncière et technique de la région parisienne (AFTRP), est en cours. Les conventions d'occupation précaire concernant la commune de Joinville-le-Pont seront établies prochainement.


Plus que jamais, je crois qu'il est essentiel de voter et de ne pas se laisser faire.


Site de l'Association pour la Sauvegarde de l'Environnement de Polangis et du Quai de la Marne link

Site du SIAAP link

Copyright© Danishout Janvier 2011
Repost 0
Published by DANISHOUT - dans Environnement
commenter cet article
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 23:19

Environnement

 

Retrouvez Martin Meissonnier dans l’émission "Ca vous dérange", sur France Inter, le vendredi 16 juillet de 12h à 13h sur le thème "Allons-nous étouffer sous nos ordures ?"

link

 

 

"Poubelle la vie" ou "Ma poubelle est un trésor", un film de Pascal Signolet Martin Meissonnier 

2010 - France - 90 minutes - Produit par Les Productions Campagne Première, avec la participation de FranceTélévisions, ADEME, CNRS, RTBF, Fontana et le CNC

Martin Meissonnier et Pascal Signolet ont réalisé un film documentaire consacré aux problèmes que posent nos déchets dans le Monde. De Tokyo à Glasgow en passant par Anvers, ils interrogent des chefs d'entreprise, des chercheurs, des élus, des retraités, des enfants... les citoyens que nous sommes tous!

Ils signent un film pertinent, éducatif et intelligent qui nous explique les moyens d'agir au quotidien: les initiatives telles que les lombri-composteurs en ville, payer uniquement le poids de ses déchets, lutter contre le suremballage, augmenter les catégories de tri des déchets pour faciliter le recyclage... et les moyens d'agir à long-terme avec l'aide des scientifiques tels que l'écosystème en circuit fermé de l'Agence Spatiale Européenne ou bien le poisson robot pour surveiller la qualité des eaux contre la pollution de l'Université d'Essex...

 

Voici quelques extraits filmés lors d'une projection en salle:


 


 

Bonus: l'équipe du film

 

Extrait communiqué de presse de l'Ademe, Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie:

"Matières plastiques, résidus électroniques, médicaments absorbés puis rejetés dans les eaux usées, molécules indestructibles issues des nano-technologies ...
Les déchets posent un problème de plus en plus grave à notre société de consommation. Ils ne sont pas seulement encombrants ou nauséabonds. Enterrés, ils se dissolvent dans nos nappes phréatiques, et nous finissons par les boire. Incinérés, ils risquent de se répandre dans l?atmosphère, et nous finirons par les respirer. Dans tous les cas, à long terme, leur accumulation nous empoisonne.
Mais, la planète n’est pas condamnée à se transformer en 
poubelle géante. Aux quatre coins du globe, la course est engagée pour créer un monde plus propre, où les déchets peuvent devenir des ressources, et remplacer avantageusement des matières premières de plus en plus rares. Les décharges d’aujourd’hui sont peut-être les mines de demain".

link

Copyright© Danishout Juillet 2010    

Repost 0
Published by DANISHOUT - dans Environnement
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 23:53

Environnement

 

Murvegetal1

Mur végétal @ Madrid

 

P1060130.JPG

  Mur Végétal @ Avignon

 

Mur végétal @ Paris

 

Joyeux Anniversaire à PATRICK BLANC!

Ce botaniste, né le 3 juin 1953 à Paris, travaillant notamment au CNRS, est spécialiste des plantes de sous-bois tropicaux. C'est l'inventeur génial du concept de murs végétaux  tel que décrit ci dessous :

« Sur un mur porteur ou une structure porteuse est placée une ossature métallique qui soutient une plaque de PVC expansé de 10 mm d'épaisseur, sur laquelle sont agrafées deux couches de feutre de polyamide de 3 mm d'épaisseur chacune. Ces couches de feutre miment en quelque sorte les mousses qui se développent sur les parois rocheuses et qui servent de support aux racines de nombreuses plantes. Un réseau de tuyaux commandés par des électrovannes apporte une solution nutritive contenant les éléments minéraux dissous nécessaires à la croissance des plantes. Le feutre s'imprègne par capillarité de cette solution nutritive, laquelle descend le long du mur par gravité. Les racines des plantes y prélèvent les éléments nutritifs dont elles ont besoin, et l'eau en excès est recueillie en bas du mur par une gouttière, avant d'être réinjectée dans le réseau de tuyaux : le système fonctionne en circuit fermé. Les plantes sont choisies pour leur capacité à croître sur ce type de milieu et en fonction de la lumière disponible. » 

link

Copyright© Danishout Juin 2010

Repost 0
Published by DANISHOUT - dans Environnement
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de danishout.over-blog.com
  • Le blog de danishout.over-blog.com
  • : FILMER AU BON MOMENT AU BON ENDROIT
  • Contact

Recherche

Archives

Pages

Catégories

Liens